Lâcher-prise ? Vous êtes sûr(e) ...

Mis à jour : 19 déc. 2018



Je n’aime décidément pas cette expression de « Lâcher-prise ». Son diktat .. sans parler des injonctions paradoxales qui l'entourent.


Comme s’il y avait quelque chose à faire de plus pour mettre fin à cette tension, à ce blocage que j’identifie en moi.


S’il y a quelque chose à faire, mon credo serait plutôt à faire de moins. Ou plus justement à cesser de faire.


Aussi, l’expression « laisser faire » me va mieux.


Elle parle plus de cet état intérieur où je ne conteste plus, je ne discute plus mon vécu expérientiel de l’ici et maintenant.


Je ne m’oppose plus, je dis simplement « oui » à ce qui est là pour moi dans l’expérience d’exister en cet instant.


Et le mouvement interrompu se poursuit, le changement s’opère alors, de lui-même.


GESTALT PRATICIEN • SEXOTHÉRAPEUTE • COACH • FORMATEUR

CABINET DE PSYCHOTHÉRAPIE

du lundi au samedi

Rencontrons-nous !